Energies environnement http://www.energies-environnement.fr Nos conseils environnementaux Fri, 11 Mar 2022 16:23:53 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.9.2 http://www.energies-environnement.fr/wp-content/uploads/2016/09/cropped-browser-earth-globe-internet-world-icon-1-32x32.png Energies environnement http://www.energies-environnement.fr 32 32 La fonte des glaces : un enjeu de taille http://www.energies-environnement.fr/2022/03/11/la-fonte-des-glaces-un-enjeu-de-taille/ http://www.energies-environnement.fr/2022/03/11/la-fonte-des-glaces-un-enjeu-de-taille/#respond Fri, 11 Mar 2022 16:22:18 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=270 (...)]]> A l’heure actuelle, la situation environnementale est alarmante. Le phénomène de fonte des glaces n’est plus inconnu de tout le monde.

Des résultats visibles

antarctique

A partir des diverses études menées par les scientifiques, on retrace des changements inquiétants à l’échelle de la planète. La différence se constate surtout à l’issue des comparaisons effectuées au moyen de la cartographie. Ces comparaisons s’opèrent entre deux clichés qui sont espacés de plusieurs années de différence. Selon un article du magazine Nature, la hausse de la température a provoqué la perte d’une plus grande quantité de glace qu’auparavant dans une période donnée. Si entre 2000 et 2004, 227 gigatonnes de glace ont été perdues, on a alors relevé une perte de 298 gigatonnes entre 2015 et 2019. Cette perte se manifeste ainsi par le changement d’épaisseur des glaces. Il faut préciser que la vitesse de fonte varie d’une zone à une autre. On remarque que la fonte est beaucoup plus rapide en Islande et en Alaska notamment.

La conséquence du réchauffement climatique

ours polaire

La fonte des glaces est directement liée au réchauffement climatique. La situation s’avère irrémédiable. Les perturbations climatiques se font ressentir vite. Il est cependant possible de réduire la vitesse de cette catastrophe planétaire. En effet, l’action de l’Homme a des répercussions énormes sur celle-ci. C’est le résultat de l’essor du monde de l’industrie, mais aussi de certaines pratiques comme les feux de brousse. L’émission démesurée de dioxyde de carbone contribue à cela. La meilleure solution est de passer au vert dans son mode de vie. Par exemple, on peut prendre les transports en commun pour limiter l’émission de ce gaz. Le changement commence par soi, mais il serait opportun pour tout le monde de sensibiliser chacun. L’enjeu est de taille et il importe de secouer les consciences pour un avenir meilleur et surtout pour la génération future.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2022/03/11/la-fonte-des-glaces-un-enjeu-de-taille/feed/ 0
Isolation thermique d’une maison : les différents travaux à effectuer http://www.energies-environnement.fr/2021/10/29/isolation-thermique-dune-maison-les-differents-travaux-a-effectuer/ http://www.energies-environnement.fr/2021/10/29/isolation-thermique-dune-maison-les-differents-travaux-a-effectuer/#respond Fri, 29 Oct 2021 07:59:24 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=259 (...)]]> L’isolation est l’une des techniques d’économie d’énergie les plus répandues en France. Elle est basée sur la technique de compacité ou de préservation d’énergie. Ce mécanisme consiste à rendre un endroit chaud pendant l’hiver et le rendre frais au cours de l’été. Le recours à cette stratégie dispense de l’utilisation d’appareil de climatisation.

Par conséquent, on diminue la consommation en électricité, le taux de résidus toxiques émis dans l’atmosphère et même la facture d’énergie. Ce qui serait alors un atout pour le portefeuille des habitants de la maison. Mais quelles sont alors les stratégies utilisées pour mettre en place l’isolation thermique ?

Isoler la toiture

La toiture ainsi que les combles constituent les principales sources de déperditions énergétiques dans une maison. Leur isolation devra donc être une priorité absolue pour bénéficier d’un confort thermique complet tout au long de l’année.

Vérifiez l’état de la charpente

Avant de procéder à l’isolation de votre toiture, assurez-vous de bien vérifier l’état de la charpente. Vérifiez que la structure externe ne comporte aucune trace d’humidité ou d’entailles. Tout défaut présent sur la surface du pont thermique provoque une détérioration rapide de l’isolant. Ce qui ne joue pas en faveur du confort thermique.

En outre, tâchez d’inspecter la charpente si elle n’est pas infestée d’insectes xylophages. Ces bestioles sont reconnaissables par la présence de trous ou de sciure dans le bois. Dans ce cas, il faut traiter ce souci en vaporisant un insecticide dans la charpente.

Isolation de la toiture en simple couche

Cette technique est appropriée pour les combles non-aménagées. Autrement dit des combles dont l’espace est réduit et dont la pente de toit est assez faible. L’isolation en simple couche est appréciée pour sa rapidité d’intervention. Pour passer à l’action, il faut poser de manière transversale l’isolant entre les chevrons du toit.

Par la même occasion, vérifiez bien si l’épaisseur de l’isolant correspond à celui des chevrons. Découpez l’isolant à la scie égoïne ou avec un couteau à dent. Commencez la pose en bas du rampant en remontant jusqu’au faîtage tout en laissant une lame d’air de 3 cm entre les sous-matériaux de couverture et l’isolant.

Prenez soin aux jonctions entre les morceaux d’isolant, pour éviter les ponts thermiques. Colmatez également toutes les jonctions avec les surfaces maçonnées. Lors de l’opération, il est en outre recommandé de poser une membrane perspirante appelée « frein-vapeur » sur l’isolant. Ceux-ci sont disponibles sous forme de rouleaux de différentes largeurs.

Isolation de la toiture en double couche

La technique de double couche est à privilégier si l’on souhaite une isolation performante ou dans le cas d’un aménagement de comble avec finition en plaques de plâtres sur ossature métallique. Il convient de fixer des suspentes qui soutiendront l’ossature métallique avant de poser la deuxième couche d’isolant.

La dernière étape est l’insertion de frein-vapeur dans l’isolant. Après avoir terminé la pose de l’isolant, vous pouvez faire les finitions en installant des plaques de plâtre sur les rampants.

Isolation du plancher ou du sol

Le plancher constitue l’une des principales déperditions thermiques après la toiture. En l’absence d’une prise en charge sérieuse et adéquate, ce pont thermique provoque la remontée d’humidité, en particulier pendant les saisons humides comme l’hiver et l’automne.

Ce phénomène porte alors préjudice au bien-être thermique des occupants de la maison et provoque toutes sortes de maladies comme les gênes respiratoires. Que votre plancher soit en parquet ou en moquette, voici quelques solutions pour une isolation parfaite :

– Utilisation d’isolant adéquat comme les fibres de lin, l’ouate de cellulose, le polyuréthane et les fibres de coco. De par leur composition, ces matériaux sont en mesure de canaliser l’énergie stocké dans le sol et assure une aisance thermique parfaite aux habitants de la maison.

– Fixation de panneaux isolants, cette méthode est appropriée au cas où il s’agit d’un plancher sur vide sanitaire.

– Mise en place d’un isolant sous le parquet, cette intervention est nécessaire pour les planchers sur terre-plein.

Une telle opération est cependant assez délicate. Ainsi, nous vous recommandons des professionnels qualifiés en isolation thermique pour réaliser cette étape. Ces derniers utilisent des matériels certifiés par les normes internationales et vous assureront un travail de qualité doublé de satisfaction et de rapidité.

Isolation des portes et fenêtres

13 à 20% de la perte totale de chaleur de votre habitation s’effectue par les fenêtres et les portes mal isolées. La rénovation de ces ponts thermiques est non seulement agréable d’un point de vue esthétique et acoustique, mais très efficace également sur le plan thermique.
Pour améliorer ou faire l’isolation de ces éléments, plusieurs options sont possibles selon la situation :

Calfeutrer ses fenêtres avec des joints

Ce mécanisme consiste à poser des joints d’isolation sur les montants des fenêtres ; Il s’agit là d’une solution simple, économique (moins d’une vingtaine d’euros par fenêtre et porte), mais d’une efficacité limitée.

Mettre du double-vitrage ou un survitrage sans changer de fenêtre

Si les montants de vos fenêtres ou portes sont en bon état, vous pouvez poser du double vitrage. Ceci consiste à enlever la vitre existante et installer deux nouvelles vitres. Il existe aussi le survitrage qui vise à conserver la vitre existante et ajouter une vitre supplémentaire.

Peu importe votre choix entre ces modèles de vitrage, ils offrent aussi une isolation sonore des pièces efficace. De plus, vous évitez la condensation sur les vitres et la sensation de froid au toucher.

Insérer un doublage plastique sur les portes ou fenêtres

Cet accessoire évite aux portes ou fenêtres de s’entailler facilement et donc de favoriser la fuite des courants d’air ou de chaleur. Cet élément est disponible sous 2 aspects :

– Les films plastiques : une feuille très mince de plastique se colle sur la vitre à l’aide d’un sèche-cheveux. Cette solution pratique connaît un succès croissant.

– Les contre-fenêtres en plastique : ce sont de véritables cadres qui viennent se poser sur les montants de la fenêtre.

Isoler les murs

Les murs constituent la troisième source de perte de chaleur après la toiture et le plancher : leur isolation est donc une nécessité. En effet, on estime que 20 à 25 % de la chaleur d’une habitation s’échappe par ces ponts thermiques.

Pour isoler ces éléments, il n’y a pas 36 moyens : les façades nord sont à isoler en priorité car elles sont moins exposées au soleil. Par ailleurs, l’isolation des façades ouest, davantage exposées aux pluies, mérite une protection supplémentaire contre l’humidité.

Pour ce qui est des étapes à l’isolation des murs, il faut avant tout viser une résistance thermique (R) de 2,5 à 4 m².K/W. Ensuite, vous devez utiliser des matériaux isolants comme :

– Le béton cellulaire : mix de sable, ciment, chaux et poudre d’aluminium ;

– Les briques monomur : briques en terre cuite avec des alvéoles d’air ;

– L’ossature-bois : les nouvelles maisons en bois sont naturellement bien isolées.

Si vous utilisez du parpaing ou de la brique classique, vous devrez ajouter une isolation :

– Maison de 1 ou 2 niveaux (RDC et 1 étage) : isoler par l’intérieur vous reviendra moins cher ;

– Maison de plus de 2 niveaux : isoler par l’extérieur sera plus efficace et rentable.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2021/10/29/isolation-thermique-dune-maison-les-differents-travaux-a-effectuer/feed/ 0
Les raisons pour lesquelles nous devrions acheter des produits biologiques http://www.energies-environnement.fr/2021/06/28/les-raisons-pour-lesquelles-nous-devrions-acheter-des-produits-biologiques/ http://www.energies-environnement.fr/2021/06/28/les-raisons-pour-lesquelles-nous-devrions-acheter-des-produits-biologiques/#respond Mon, 28 Jun 2021 11:16:51 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=251 (...)]]> Nous sommes en 2021, et cela ne peut signifier qu’une chose : l’alimentation biologique envahit la planète. Bon, d’accord, ce n’est pas littéralement la planète, mais il y a de fortes chances que vous connaissiez déjà quelqu’un qui mange beaucoup d’aliments biologiques. Alors pourquoi faut-il manger bio ?

Les aliments biologiques ont bon goût

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais les aliments biologiques ont probablement meilleur goût que tout ce que vous avez mangé jusqu’à présent. Vous avez peut-être envie de croire que les produits que vous êtes en train de grignoter sont plus savoureux que les aliments biologiques, mais vous avez tort. Les aliments biologiques proviennent d’un sol et de plantes sains, ils sont exempts de pesticides et d’autres produits chimiques nocifs, et c’est cette pureté qui leur donne un meilleur goût. Un certain nombre d’études ont été menées dans le cadre desquelles des personnes ont effectué des tests de goût – et elles ont toujours préféré le goût des aliments biologiques à celui des aliments conventionnels ou transformés.

les aliments biologiques protègent les générations futures

L’une des principales raisons pour lesquelles votre ami mange bio est peut-être qu’il souhaite que l’avenir soit radieux pour sa progéniture. Les pesticides nocifs pullulent littéralement partout et, de ce fait, le risque toxique pour les nouveau-nés est si élevé que les enfants peuvent être inondés de pesticides avant même d’avoir été embrassés par leur mère. Cela semble un peu dramatique, mais c’est le cas en général, et la seule façon de préserver une atmosphère plus saine pour les générations futures est de manger bio.

Les aliments biologiques doivent répondre à des normes élevées

Les aliments ne peuvent être qualifiés de biologiques qu’après avoir satisfait à des normes strictes. C’est la principale raison pour laquelle la plupart des aliments consommés ne sont pas biologiques. En effet, de nombreuses entreprises sont motivées par les profits et préfèrent ignorer les processus rigoureux qui prennent beaucoup de temps avant de déclarer un aliment comme étant biologique. Pour être biologiques, les aliments doivent être cultivés, manipulés et transformés de manière appropriée. Si vous consommez des aliments biologiques, vous pouvez être sûr qu’il s’agit d’un produit répondant aux normes les plus élevées.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2021/06/28/les-raisons-pour-lesquelles-nous-devrions-acheter-des-produits-biologiques/feed/ 0
Les gestes utiles à la protection de l’environnement http://www.energies-environnement.fr/2020/11/02/les-gestes-utiles-a-la-protection-de-lenvironnement/ http://www.energies-environnement.fr/2020/11/02/les-gestes-utiles-a-la-protection-de-lenvironnement/#respond Mon, 02 Nov 2020 13:44:42 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=246 (...)]]> La préservation de l’environnement est un sujet imposant dans la vie de tout être humain. D’ailleurs, chaque individu peut faire quelque chose pour intervenir dans la détérioration de la nature.

Comment se mettre en œuvre ?

L’une des meilleures manières pour préserver l’environnement est d’essayer de ne pas produire de déchets. Il serait pratique de penser au triage et au recyclage des déchets, par exemple, participer à une action collective organisée par une structure travaillant dans la collection et le traitement des détritus.
De nos jours, presque tous les foyers à travers le monde utilisent des véhicules individuels pour se déplacer. Or, cela accentue progressivement la pollution de l’atmosphère, sans compter les encombrements ainsi que les dépenses pour l’usager. Il existe différentes alternatives pour ne pas avoir à recourir à ce type de locomotion. Ainsi, le mieux est d’utiliser les transports collectifs, le covoiturage, un vélo ou autres moyens de déplacement qui n’occasionnent pas de pollution.

Autres bons gestes à adopter pour l’écologie

De manière générale, les produits chimiques ne sont bons ni pour les humains ni pour les animaux, et moins encore pour les végétaux. Ils sont toxiques et peuvent représentent un danger pour l’environnement. Ainsi, il est préférable de les éviter. A titre d’exemple, il vaut mieux se servir de produits à base d’éléments naturels tels que le bicarbonate de soude ou le vinaigre pour effectuer un nettoyage. Certains objets comme les bonbonnes de propane, les piles ou encore les contenant de peinture ne sont pas à jeter dans les ordures. De même pour les appareils électroniques comme les téléphones portables. Il existe des centres de collecte spécialisés qui peuvent s’en occuper.
D’un autre côté, il est judicieux de penser à réparer les objets cassés pour ne pas être obligé d’en acheter à nouveau tout le temps. Les produits durables et recyclables sont à privilégier. En outre, les produits en vrac sont aussi mieux que ceux avec beaucoup d’emballages. Afin d’éviter l’usage des sacs en plastique, il est préférable de penser à utiliser un sac d’épicerie réutilisable et de l’apporter à chaque course à faire.
Autre part, il ne faut pas oublier que l’eau constitue une ressource importante. Pour dire qu’il faut s’abstenir de la gaspiller. Pour ce faire, chaque particulier ferait mieux de mettre une carafe d’eau dans le frigo. Cela permet d’éviter de faire couler l’eau à chaque soif. Penser à mettre en place un aérateur de robinet est aussi une excellente alternative pour limiter la quantité d’eau utilisée chaque jour. La prise de douches devrait être le plus bref possible. Quant à la vaisselle, il est mieux d’attendre à ce que le lave-vaisselle soit bien rempli avant de l’activer.
Enfin, il faut tenir compte de la valeur du jardin. Le jardinage est un moyen idéal pour conserver les espèces végétales et contribuer à la protection de l’environnement. Ainsi, chaque foyer devrait installer un jardin autour de sa maison. C’est aussi valable pour les entreprises. Sans oublier de les protéger des bestioles qui peuvent provoquer leur altération.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2020/11/02/les-gestes-utiles-a-la-protection-de-lenvironnement/feed/ 0
Pollution marine Plus de plastique que de poissons en 2050 http://www.energies-environnement.fr/2020/10/17/pollution-marine-plus-de-plastique-que-de-poissons-en-2050/ http://www.energies-environnement.fr/2020/10/17/pollution-marine-plus-de-plastique-que-de-poissons-en-2050/#respond Sat, 17 Oct 2020 14:11:13 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=242 (...)]]> La mer souffre également de la pollution causée par l’homme. On estime que ¾ de la pollution marine proviennent de la terre. Les causes restantes sont issues de la navigation ainsi que les installations pétrolières. Les études démontrent que les États qui bordent la méditerranée envoient dans l’océan plus de 50 millions de tonnes de déchets. Par ailleurs, les Chinois rejettent dans la mer jaune environ 60 millions de tonnes de déchets. Les choses sont encore plus alarmantes avec les égouts des Philippines, de la Corée du Sud, du Canada et du Japon qui rejettent les déchets dans la mer sans aucune intervention de l’homme.
Par ailleurs, on note la contamination de la mer noire par le Danube et les Dniepr qui ont réduit l’écosystème marin à néant dans cette partie de la planète. Les métaux lourds et les déchets issus des industries en provenant de la Baltique, de Norvège et de la mer Baltique viennent salir la mer Méditerranée. Les substances chimiques issues de la terre peuvent décimer les espèces marines. Ces déchets toxiques peuvent également rendre non comestibles les poissons, les crustacés et les coquillages.

Les statistiques qui parlent d’eux-mêmes

La situation est grave à l’heure où l’on parle. Cependant, les hommes préfèrent faire confiance aux chiffres, donc on va vous offrir encore quelques nombres. Les scientifiques estiment aujourd’hui qu’entre 70 % et 80 % des déchets localisés sur le littoral et la mer proviennent généralement de la terre. Par ailleurs, entre 60 à 95 % des déchets plastiques retrouvés dans le mode sous-marin sont systématiquement en provenance des emballages et des bouteilles conçus par l’homme. Les chiffres expriment 710 déchets par 100 mètres de littoraux. 300 millions de débris plastiques sont localisés entre la surface et 200 mètres de profondeur dans le bassin méditerranéen. Ce chiffre baisse à 50 millions dans le golfe de Gascogne et à 150 millions dans la mer du Nord.

La navigation humaine

La conquête de l’homme des océans n’est pas sans conséquence également. Les navires engendrent un chiffre colossal de déchet en cas de naufrages. Environ 6 000 tonnes de substances chimiques ont été déversées au large du Cotentin en octobre 2000 par le navire Levoli Sun. Il s’agit de l’une des pires catastrophes que la mer a connues. Les navires de la mafia italienne rejettent dans l’océan jusqu’à 35 millions de tonnes de détritus toxiques chaque année.

La marée noire

Les pétroliers engendrent un dégât irréparable sur l’écosystème marin quand ils ont des ennuis en haute mer. C’est le cas de Torrey Canyon qui a rejeté 118 000 tonnes de fuel en me en 1967. L’Amoco Cadiz a propagé 227 000 tonnes de pétrole en mer dans le Finistère en 1978. Exxons Valdez a versé dans la mer l’équivalent de pétrole capable de remplir 125 piscines olympiques. La catastrophe a décimé 300 phoques, 28 000 loutres et 250 000 oiseaux marins. En Galápagos, le navire Jessica a tué 25 000 iguanes avec 1 000 tonnes de pétrole déversé en mer.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2020/10/17/pollution-marine-plus-de-plastique-que-de-poissons-en-2050/feed/ 0
Apiculture : quelle tenue porter ? http://www.energies-environnement.fr/2020/10/15/apiculture-quelle-tenue-porter/ http://www.energies-environnement.fr/2020/10/15/apiculture-quelle-tenue-porter/#respond Thu, 15 Oct 2020 13:17:38 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=237 (...)]]> Dans le cadre de son travail, l’apiculteur est fréquemment en contact avec les abeilles. Pourtant, ces petits insectes sont réputés pour leurs piqûres qui font très mal, et certaines personnes en sont même allergiques. Pour un apiculteur, les vêtements de tous les jours ne suffisent pas à protéger efficacement contre les éventuelles piqûres d’abeilles. Il doit de ce fait porter une tenue adaptée.

Les différentes tenues de l’apiculteur

Il est nécessaire de porter des tenues spécifiques lorsque vous pratiquez l’apiculture. Pourquoi ? Parce que les vêtements classiques ne suffisent pas à vous protéger des piqûres d’abeilles. Qui plus est, ces dernières ont du mal à différencier les couleurs foncées. Elles les associent surtout au danger ou à des endroits où elles peuvent s’immiscer. C’est pourquoi les tenues d’apiculteur sont généralement neutres et de couleurs claires. Elles peuvent se décliner en différents modèles. Il y a par exemple les blousons d’apiculteur et les vareuses qui doivent s’accompagner de pantalons adaptés. Les chevilles de ces derniers doivent être correctement resserrées afin qu’aucun insecte ne puisse s’y introduire. Mais c’est surtout la combinaison pour apiculteur qui fournit la meilleure protection. Elle permet de couvrir l’intégralité du corps de l’apiculteur en ne laissant apparaître que le visage. La tête de l’apiculteur peut être protégée par un quadrillage composé de mailles suffisamment étroites pour empêcher les abeilles de passer au travers. Cette combinaison est souvent faite en tissu solide, mais elle peut aussi être faite en toile. Elle comporte également un casque intégré.

Les accessoires nécessaires pour optimiser la sécurité de l’apiculteur

Outre la tenue d’apiculteur, ce professionnel doit également se munir d’accessoires supplémentaires pour se protéger correctement lors de la pratique de son activité. Il lui est notamment indispensable de porter un casque ou un chapeau muni d’un voile afin de se protéger le visage. Le voile en question peut être composé de mailles métalliques suffisamment serrées pour éviter l’assaut des abeilles au niveau du visage. Le port de gants est également nécessaire, car l’apiculteur est souvent amené à manipuler les ruches. Les gants de l’apiculteur peuvent être faits en latex, en cuir ou en toile. Ils doivent aussi être munis d’élastiques afin de pouvoir être resserrés efficacement sur les poignets et ne laisser aucune ouverture possible pour les abeilles. Si vous optez pour le blouson et le pantalon d’apiculteur, vous devrez également porter des bottes renforcées. Le port d’une ceinture vous permettra d’y accrocher vos différents outils afin que vous puissiez travailler plus simplement au milieu des ruches.

D’autres précautions à prendre en compte

Si vous débutez dans l’apiculture, il est recommandé de toujours porter une combinaison intégrale. Effectuer cette activité requiert d’avoir des gestes sûrs et précis. Pour cette raison, votre tenue d’apiculteur doit vous protéger tout en vous offrant une bonne liberté de mouvement. Il faut savoir que ce type de vêtement peut rapidement limiter vos gestes. C’est pourquoi la tenue doit être choisie suivant l’intervention que vous devez effectuer sur le rucher. Un apiculteur averti peut facilement se contenter d’une tenue assez légère. En tout cas, afin d’apaiser les abeilles lors des différentes manipulations à effectuer sur le rucher, il est préférable de toujours opter pour une tenue entièrement blanche. Qui plus est, cette couleur procure un certain confort aux apiculteurs lorsqu’ils sont amenés à travailler dans les ruchers en été.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2020/10/15/apiculture-quelle-tenue-porter/feed/ 0
Comment économiser l’eau pendant la lessive ? http://www.energies-environnement.fr/2019/02/25/comment-economiser-leau-pendant-la-lessive/ http://www.energies-environnement.fr/2019/02/25/comment-economiser-leau-pendant-la-lessive/#respond Mon, 25 Feb 2019 11:45:16 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=220 (...)]]> La lessive est une tâche qu’on doit effectuer régulièrement. Beaucoup d’entre nous ont tendance à gaspiller l’eau en lavant notre linge. Pourtant, pour la protection de l’environnement, le bien de la planète et aussi de votre porte-monnaie, il est important de savoir économiser l’eau pendant la lessive. Des astuces existent pour cela !

Remplissez votre machine à laver avant utilisation

Une machine pleine consomme moins d’eau qu’une machine peu remplie. Ainsi, si votre machine n’est pas encore pleine, attendez un peu. Puis, il est recommandé de lancer la machine avec le programme coton ECO ou Bio. Avec un lave-linge rempli, ce programme vous permet d’économiser jusqu’à 25 % d’eau. Mais, dépasser le poids de linge recommandé est aussi à éviter. Pour ces raisons, il est important de choisir sa machine en fonction de la taille du ménage. Si par exemple vous êtes une famille de deux personnes, optez pour une machine d’une capacité de 5 kg maximum pour faciliter le remplissage et ainsi éviter tout gaspillage d’eau.

Évitez le prélavage pour éviter une consommation excessive d’eau

Le prélavage n’est pas obligatoire, et c’est même déconseillé. Si certains de vos linges sont très sales, vous pouvez juste les tremper dans de l’eau savonneuse avant le lavage. Pensez aussi à frotter les linges avec un détachant avant de les placer dans la machine. En évitant le prélavage, vous économisez en moyenne 15 % de la consommation d’eau. Pour le nettoyage des rideaux, programmez votre machine selon la matière. Il faut éviter l’essorage et le sèche-linge pour éviter leur rétrécissement. La température idéale pour leur nettoyage est de 30 °C. Mais si vous tenez réellement à vos rideaux, il est recommandé de passer par un professionnel de nettoyage de rideaux. Ce dernier connait les techniques et dispose du matériel nécessaire pour les nettoyer tout en préservant leur qualité.

Entretenez efficacement votre lave-linge

Pour baisser votre consommation en eau comme en énergie, il faut détartrer votre machine à laver. Cela permet d’optimiser sa performance. Pour cela, utilisez des produits anti-calcaire. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre blanc ou du bicarbonate de soude à ajouter dans le bac à adoucissant à chaque lavage. Sachez que la formation de calcaire dans votre machine à laver entraîne un gaspillage conséquent d’eau.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2019/02/25/comment-economiser-leau-pendant-la-lessive/feed/ 0
Construire avec des matériaux écologiques http://www.energies-environnement.fr/2018/11/27/construire-avec-des-materiaux-ecologiques/ http://www.energies-environnement.fr/2018/11/27/construire-avec-des-materiaux-ecologiques/#respond Tue, 27 Nov 2018 14:38:43 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=206 (...)]]> L’être humain ne cesse de construire depuis la nuit des temps. Le problème c’est que le domaine de la construction est très pollueur. D’où la nécessité de construire plus proprement. Voici donc les matériaux de construction les plus écologiques

La paille

Contrairement à ce que l’on puisse penser, une maison construite en paille ne peut pas être détruire par le souffle du grand méchant loup. C’est une construction fiable. Pour preuve, on peut encore voir en parfait état, en Montargis, une maison de paille construite en 1921. Du point de vue écologique, la paille est un matériau de construction très écologique pour l’isolation qu’elle apporte à l’intérieur de la maison.

Le chanvre

Le chanvre est une plante. C’est un matériau de construction qui est également écologique de par le fait qu’il est très facile à cultiver car il ne nécessite pas l’utilisation de trop d’engrais, peu d’engrais et pas de pesticides. Quant à son utilisation, il est nécessaire d’utiliser de la chaux en guise de béton pour une structure solide.

Les briques monomur

Les briques monomur sont des briques d’une épaisseur de 30 à 50 cm. Elles sont parcourues d’aléolves. Ce sont ces dernières qui apportent de l’air à la construction et améliorent la performance en termes d’isolation thermique de la maison.

Le bois

Le bois est un matériau de construction très répandu. Selon Hervé Bovin, de l’association interprofessionnelle du bois de Bretagne, la consommation de bois dans le domaine de la construction augmente de 15% chaque année. Ecologiquement parlant, le bois est un matériau très écologique car il est recyclable et renouvelable. En termes d’isolation, il est plus performant que le béton. Pour une utilisation plus écologique, vous pouvez utiliser le bois comme ossature. Vous pouvez ensuite la remplir avec d’autres matériaux de construction écologique comme de la paille par exemple.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2018/11/27/construire-avec-des-materiaux-ecologiques/feed/ 0
Comment bien isoler sa maison pour éviter la déperdition thermique ? http://www.energies-environnement.fr/2017/12/01/comment-bien-isoler-sa-maison-pour-eviter-la-deperdition-thermique/ http://www.energies-environnement.fr/2017/12/01/comment-bien-isoler-sa-maison-pour-eviter-la-deperdition-thermique/#respond Fri, 01 Dec 2017 08:19:02 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=193 (...)]]> C’est en hiver qu’on ressent à quel point l’isolation d’une maison est importante pour le confort des résidents. Pour optimiser l’isolation d’une habitation, il existe plusieurs techniques et plusieurs points à considérer. En effet, afin d’assurer une bonne isolation thermique, il est nécessaire de revoir les combles perdus sous la toiture, mais également les murs et les ouvertures de la maison.

Pourquoi et comment isoler les combles ?

Généralement, les combles perdus qui ne sont pas bien isolées causent plus de 30% de déperdition de chaleur dans une maison. Il faut savoir que les combles perdus sont des parties de la maison qui sont inhabitables et qui se trouvent directement sous la toiture du logement. Si ces dernières ne peuvent être aménagées en espace habitable, vous devez envisagez de renforcer l’isolation des combles perdus. Vous devrez, dans ce cas, poser des laines à souffler pour assurer une bonne isolation thermique. Cette matière est idéale si vous avez des combles qui ne peuvent pas être aménagées. Dans le cas contraire, il suffit d’étaler une laine à dérouler sur la surface des combles. On peut également utiliser la laine IBR qui est beaucoup plus performante.

L’isolation thermique des murs

Pour garder la chaleur à l’intérieur de la maison, il faut également penser à bien isoler les murs. Pour cela, vous pouvez procéder de deux manières : isoler de l’extérieur ou couvrir les murs intérieurs. Pour le premier choix, le propriétaire peut procéder à l’isolation de toute la surface murale à l’extérieur de la maison. Ceci entraine une rénovation complète de la façade de son logement. Il est mieux de choisir la méthode qui permet d’isoler sous bargade, avec aération dans ce cas. Concernant l’isolation des murs à l’intérieur, vous pouvez choisir un système de plaques isolantes collées qu’il faudra appliquer sur des murs secs. Il y a aussi la pose de laine minérale et des isolants pare-vapeur. Ces systèmes d’isolation seront choisis en fonction de la performance thermique que vous voulez avoir. A noter que le résultat dépendra de l’épaisseur du matériau choisi.

L’isolation des ouvertures

Par ouvertures, on parlera surtout des fenêtres et des portes dans la maison. Ce sont également des installations qui causent de grandes déperditions thermiques dans une habitation. Pour bien les isoler, il est préférable de choisir des fenêtres à double ou à triple vitrages qui permettent de bien garder la chaleur. On peut aussi revoir la jointure des fenêtres et vérifier s’il n’y a pas de fuite. Quant à la porte, il est préférable de choisir des structures avec blindage pour la sécurité thermique. En tout cas, avec l’isolation des murs et ouvertures ainsi que des combles perdus, votre habitation vous promet un vrai nid douillet en hiver.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2017/12/01/comment-bien-isoler-sa-maison-pour-eviter-la-deperdition-thermique/feed/ 0
Comment économiser sur sa facture d’électricité ? http://www.energies-environnement.fr/2017/11/20/comment-economiser-sur-sa-facture-delectricite/ http://www.energies-environnement.fr/2017/11/20/comment-economiser-sur-sa-facture-delectricite/#respond Mon, 20 Nov 2017 20:57:38 +0000 http://www.energies-environnement.fr/?p=186 (...)]]> L’électricité est indispensable à notre vie quotidienne. Il est cependant essentiel de l’économiser non seulement pour faire du bien à votre portemonnaie, mais également pour préserver la planète. Découvrez nos solutions qui vous permettront d’économiser sur votre facture énergétique.

Économiser passe par un changement de comportement

Pour économiser l’électricité, il faudra effectuer quelques changements dans votre habitation. On vous recommande par exemple d’utiliser des ampoules basse consommation. Les lampes halogènes sont à éviter. Faites entrer la lumière naturelle chez vous. Améliorez la luminosité de la pièce en utilisant des rideaux de couleurs clairs. Pensez également à éteindre la lumière lorsque vous quittez une pièce. Votre consommation énergétique dépend également de la manière dont vous utilisez vos divers appareils. Lorsque vous ne vous en servez plus, éteignez-les complètement. En effet, même en veille, ils continueront à consommer de l’électricité. Pour votre lave-linge et lave-vaisselle, optez pour des programmes de basse température. Lorsque vous achetez de nouveaux appareils électroménagers, favorisez ceux labellisés NF Environnement.

Fabriquer de l’électricité gratuite

Faire bénéficier votre maison d’une électricité gratuite vous permet de réaliser des économies à long terme. L’énergie solaire étant le moyen le plus répandu chez les particuliers pour fabriquer une électricité gratuite pour leur logement. Pour cela, équipez-vous de panneaux solaires thermiques pour alimenter votre chauffe-eau, et de panneaux solaires photovoltaïques pour la production d’électricité.

Et si vous changiez de fournisseur d’électricité ?

C’est une solution plus radicale, mais qui pourrait vous permettre de réaliser des économies intéressantes sur votre facture d’électricité. Cette démarche est par ailleurs possible sans préavis et est gratuite. Si vous estimez que le tarif de votre abonnement actuel est très élevé, renseignez-vous sur le prix de l’électricité des autres fournisseurs d’électricité. EDF étant le leader européen du secteur, le groupe est le premier producteur et distributeur d’électricité en France. Si vous êtes par exemple abonné chez un autre fournisseur d’électricité, jetez un coup d’œil sur le tarif EDF. Comparez ! C’est le seul moyen qui vous permet de connaitre le fournisseur qui fait la meilleure offre. Si vous avez trouvé mieux ailleurs, il vous suffit de contacter votre nouveau fournisseur. Ce dernier se chargera de la résiliation de votre abonnement en cours. Si à l’avenir, vous trouvez des tarifs encore plus attrayants, vous pouvez toujours changer de fournisseur autant de fois que vous le souhaitez.

]]>
http://www.energies-environnement.fr/2017/11/20/comment-economiser-sur-sa-facture-delectricite/feed/ 0